Douar Elkassarate

Le besoin en Eau potable : manifestation des habitants

La région connaît depuis 1995, comme tout le Maroc, des problèmes de sécheresse. Le manque de pluie a entraîné une diminution des rendements agricoles et la disparition d'espèces hydrophiles. L'économie est basée essentiellement sur l'agriculture (céréales, légumineuses et légumes destinés à l'autoconsommation) et l'élevage (caprins et ovins qui s'alimentent par pâturage dans les parcours et forêts à proximité). Mais en cas de sécheresse, l'éloignement des sources d'eau potable pose problème. L'été, les sources d'eau se tarissent et il faut aller plus loin pour trouver de l'eau. Au mois out 2007 les habitants de douar elkassarat, 13 Km de tahla vers Zerarda, décident de profiter de l'occasion de la visite du préfet de taza pour dénoncer le manque d'eau, d'infrastructures éducatives et hospitalière,...Mais les autorités locales ont sollicité les habitants de laisser passez le préfet et ont promis qu'il s'arrêtera après sa visite et son retour de zerarda. Apres 2 heures d'attente, un passager informe les protestants, dont la majorité était constituée de femmes et d'enfants, que le préfet a dévié vers une autre route.

Les habitants continuent leur manifestation, durant toute la journée, ce qui oblige les autorités locales (l9aid et bacha) à parvenir les responsables de l'ONEP qu'ont arrivé le lendemain matin.

Un dialogue, entamé sur place entre les manifestants, le directeur régional de l'ONEP et les autorités locales de tahla, finit par promettre les habitants qu'un branchement de l'eau potable pour toutes les maisons du douar aura lieu dans une année, c'est-à-dire le mois out 2008.

Jusqu'aujourd'hui, les habitants attendent toujours la réalisation de la promesse des responsables et la distribution de cette matière de première nécessitée avec passion durant un an de retard.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site